Instant détox

Astuces - Bien-être - Les produits

Instant détox

31 janvier 2019

 

 

 

 

Les fêtes sont passées…. Les kilos sont restés ! Mais peu importe ce qu’indique la balance, je n’ai pas l’habitude de m’arrêter aux diktats ou aux informations douteuses livrées par une machine qui a les aiguilles qui se croisent à longueur de journée ! Bref… calmons-nous mes petits biquets. L’important donc n’est pas le chiffre ni la rose, mais plus exactement le BIEN ETRE.

Seulement voilà, les fêtes pour moi comme pour beaucoup, riment avec excès en tout genre, délicieuses buches et incroyables petits fours, trop de repas, trop de breuvages émoustillants, trop de calories, trop d’immobilisme autour de la table à côté de la cousine machine et du beau frère à ma sœur, trop de sucre, trop de sel trop de troooooop. STOP. Il faut savoir dire stop et réparer tout ce qu’on a engraissé au passage, nettoyer ce corps qu’il faut choyer parce qu’on en a qu’un et qu’il nous amènera jusqu’au bout, même si croyez-moi mes enfants, genoux et diverses articulations grincent avant même qu’on ait le temps de comprendre que quelque chose s’est passé, genre plusieurs dizaine d’année…

Soit : comme dit un de mes précieux amis, là où il y a une volonté, il y a un chemin. Donc ma volonté pour les jours à venir, c’est détoxifier mon body baby, laissez-moi vous expliquer comment !

D’abord les essentiels : sommeil + activité physique + air frais + hydratation et alimentation saine

 

 

Pour le sommeil, il s’agit pour moi de me fixer des règles. Finies les soirées qui s’éternisent, au dodo avant 22h00 ! Pas d’écran dans les deux heures qui précèdent, ni de repas lourds ou d’excitants (comme le café, l’alcool, ou une série pleine de jolis jeunes gens qui résolvent des enquêtes à coup de gros bras luisants et… BREF. Je m’égare). Aussi, je me trouve un livre doux et relaxant… Je vous conseille par exemple un Mathias MALZIEU (peu importe lequel, tous sont des bijoux), sa féérie et sa poésie sont idéales pour accueillir un sommeil serein et réparateur. Quelques mouvement de yoga avant de dormir, voir même une petite méditation, et Hop sous la couette pour une nuit salutaire.

Au réveil, des étirements, pourquoi pas de la méditation de nouveau, un petit déjeuner équilibré, pas d’écran nocif avant une heure raisonnable pour affronter le monde et ses horreurs et c’est parti pour une journée zen, ou les poches sous les yeux, les klaxons, les collègues bavards, plaintifs ou qui parlent à voix haute, rien, j’ai bien dit rien ne viendra entacher ta bonne humeur. Parole de Paulette.

Ensuite une activité physique. Faire beaucoup de sport régulièrement c’est bien, être objectif et se dire qu’en faire un peu de temps en temps et s’y tenir ça serait déjà pas mal, c’est mieux. Attention qu’on s’entende, à tous les passionnés du footing, du vélo, du ballon rond (ou ovale d’ailleurs on n’est pas regardant), de la basket, du jogging, de la transpiration et autres plaisirs bien relatifs de cette activité primordiale qu’est… le sport (je suis essoufflée rien que d’en parler !), vous êtes dans le vrai. Ne changez rien, même si les autres ne vous comprennent pas toujours peu importe ne changez rien. Pour les autres, pas besoin de vous culpabiliser, ni de mourir dans un talus parce qu’on est en janvier et qu’en janvier j’attaque le footing et je deviens une bête ! Non. Calmez-vous. Soufflez. Une demi-heure de marche par jour. Un petit footing si ça vous chante. Du yoga. De la piscine ? Bref, peu importe l’activité, ce qui compte c’est de bouger un peu tout le temps… Moi par exemple je fais mes petits asanas le matin et les soirs (il faudra que je vous parle de mes asanas) et j’essaie de marcher au moins une demie heure par jour.

En parlant de sport, savez-vous mes lutins que le bicarbonate peut être un allié certain dans l’exercice physique : pour soulager les courbatures prenez un bain bien chaud avec 200 g de bicarbonate, barbotez 20 à 30 minutes puis enveloppez votre corps épuisé dans un peignoir bien molletonné. Et pour ceux qui n’ont pas de baignoire, massez vos muscles endoloris sous une douche bien chaude avec du bicarbonate dans la paume de la main.

Prendre l’air ! On passe l’hiver et les fêtes au chaud, serrés les uns contre les autres autour d’une table garnie, ne voulant pas affronter le froid au profit d’une fondue savoyarde chaude et réconfortante… Oui mais voilà, les maisons sont fermées, les fenêtres barricadées et les microbes s’éclatent. Ouvrez vos maisons et surtout mettez votre bout de nez dehors. C’est primordial pour se sentir mieux.

Et nous arrivons donc au dernier point : une alimentation saine pour détoxifier ce corps à qui j’ai fait tant de mal.

Je commence la journée par un grand verre d’eau tiède dans lequel je presse un citron (c’est connu je sais mais je n’ai pas que des scoops internationaux mon petit chat !). Un petit dej équilibré suivra, avec des fruits, des fruits et des fruits. J’allège ensuite mes repas, pas forcément en quantité mais réellement je les allège : moins gras, moins riche, sans alcool ni raclette (enfin presque), et en favorisant les viandes blanches, le poisson et bien sûr les légumes. Pour finir, je m’hydrate le plus possible, au moins deux litres par jour, d’eau ou de tisane : printemps et été je chouchoute mon jardin d’aromates (sur les conseils d’une grande amie: sauge, romarin, serpolet, mélisse, verveine nature ou citronnée, thym. Si je n’ai pas mes lunettes, il peut se glisser des orties ou des herbes folles dans le tas). A la fin de l’automne, je cueille dès aujourd’hui les herbes de demain et je les fais sécher dans un endroit sec. Ensuite j’ai tout l’hiver pour les déguster en tisanes délicieuses et fumantes au coin du feu, Chatounet sur les genoux. Mon estomac est apaisé, mon esprit calmé… Bref tout va mieux.

Je vous laisse mes grumeaux, à très vite et bonne détox !